jeudi 10 mai 2012

Exil - Bruxelles # 2

Vive les jours de pluie qui incitent à se réfugier dans des musées non prévus au programme… Ce fut le cas lors de notre périple à Bruxelles, où nous avons découvert le musée des lettres et des manuscrits, qui conserve un très grand nombre d'écrits originaux de célébrités plus ou moins contemporaine. Dans le coin "littérature", on y voit des lettres d'écrivains célèbres qui ont trouvé refuge à Bruxelles.

Ce fut le cas par exemple de Victor Hugo qui resta quelques mois (décembre 1851 à juillet 1852) à Bruxelles avant de partir à Jersey lors de son exil volontaire lors du coup d'état de Louis Napoléon Bonaparte. C'est à Bruxelles qu'il compose le célèbre pamphlet Napoléon le petit

Plus tard, en 1864, c'est Charles Baudelaire, criblé de dettes, qui s'établit dans cette ville où il donne des conférences (conférences au succès très mitigé). C'est là qu'il rencontrera Félicien Rops, qui illustrera les Fleurs du mal. A Bruxelles, Baudelaire rédige lui aussi un pamphlet mais contre son pays d'accueil: Pauvre Belgique! qui restera inachevé. Baudelaire restera en Belgique jusqu'en 1866, année où il sera victime d'une congestion cérébrale. Il sera rapatrié alors à Paris, où il meurt en 1867. 

En 1873, c'est Rimbaud et Verlaine, que nous retrouvons à Bruxelles, où lors d'une dispute Verlaine blessera Rimbaud avec son arme à feu. Il s'agit du fameux "Drame de Bruxelles" qui entraînera l'incarcération de Verlaine. Suite à cet incident, Rimbaud retourne dans la ferme familiale et écrit Une saison en Enfer qu'il publiera ensuite à compte d'auteur  chez un imprimeur belge. 

Aucun commentaire:

Publier un commentaire