vendredi 20 juin 2014

Prix de Printemps 2014

Un rapide coup d'oeil aux archives, et je vois que je fais tous les ans un petit récap sur les prix littéraires de printemps (bon d'accord ça fait seulement 2 articles) mais c'est suffisant pour créer une  sorte de tradition, un repère temporel, un petit bilan qui vous permettra sûrement d'affiner vos choix de lecture pour les vacances qui arrivent.

Attention! dans la catégorie "A la Une", les livres sont juste présentés et n'ont pas été lus...  il ne s'agit donc pas de commentaires personnels mais d'informations issues soit des sites des éditeurs, soit des sites des prix, dont vous trouverez les liens en dessous de chaque livre. 

Donc pour 2014:

Prix du Livre Inter: publié aux éditions Rivages, c'est le roman Failli être flinguée de Céline Minard qui a retenu l'attention des auditeurs et auditrices de France Inter. 

La présentation "officielle": Western des origines, véritable épopée fondatrice, tantôt lyrique, dramatique ou burlesque, ce livre est d'abord une vibrante célébration des frontières mouvantes de l'imaginaire.
Un souffle parcourt l'espace inhospitalier des prairies vierges du Far-West, aux abords d'une ville naissante vers laquelle toutes les pistes convergent. C'est celui d'Eau-qui-court-sur-la plaine, une jeune Indienne dont le clan a été décimé, et qui, depuis, exerce ses talents de guérisseuse aussi bien au bénéfice des Blancs que des Indiens...

Pour en savoir plus:

Prix Françoise Sagan: il a été attribué cette année à Julia Kerninon pour Buvard aux éditions du Rouergue, collection La Brune.

Le mot de l'éditeur: 
Cela ressemble à quoi, un écrivain ? Quand Lou passe pour la première fois la porte de Caroline N. Spacek, il ne connaît d'elle que ses livres. D'ailleurs, il ne comprend pas pourquoi elle a accepté de le recevoir, lui, le simple étudiant. À 39 ans, Caroline N. Spacek vit recluse dans la campagne anglaise, après avoir connu une gloire précoce et scandaleuse. Enfant terrible de la littérature, ses premiers romans ont choqué par la violence de leur univers et la perfection de leur style. Issue d'un milieu marginal, elle a appris très jeune à combattre, elle a aussi appris à fuir. Mais Lou va l'apprivoiser. Alors ensemble, durant un été torride, ils vont reconstruire une trajectoire minée de secrets.

Quelques liens utiles:

prix Arsène Lupin: côté policier, le lauréat est Romain Slocom avec Première station avant l'abattoir aux éditions Seuil. 

Présentation: Gênes, avril 1922. Les palaces de la côte ligure accueillent une foule effervescente de diplomates et de journalistes attirés par la conférence internationale censée résoudre les problèmes de l’Europe après la guerre ; doivent y siéger, pour la première fois depuis la révolution, des délégués du gouvernement des soviets. Ralph Exeter, officiellement correspondant du London Daily World, en réalité espion à la solde des bolcheviks, y rencontre son « contact », un homme du Guépéou...

Pour compléter:


prix de la Closerie des Lilas: il récompense cette année Lola Lafon et La Petite Communiste qui ne souriait jamais chez Actes Sud.

Description de l'ouvrage: Retraçant le parcours d une fée gymnaste, qui, dans la Roumanie des années 1980 et sous les yeux émerveillés de la planète entière, vint, en son temps, mettre à mal guerres froides, ordinateurs et records, ce roman est le portrait d une enfant, puis d une femme, évadée de la pesanteur, sacralisée par la pureté de ses gestes et une existence intégralement dévolue à la recherche de la perfection. En mettant en exergue les dévoiements du communisme tout autant que la falsification, par les Occidentaux, de ce que fut la vie dans le bloc de l'Est, ce récit, lui-même subtilement acrobate, est aussi une passionnante méditation sur l'invention et l'impitoyable évaluation du corps féminin.

Pour en savoir plus:

Aucun commentaire:

Publier un commentaire