samedi 24 août 2013

Un été sans les hommes de Siri Hustvedt

Alors ce bouquin je l'avais repéré dans divers magazine lors de sa sortie en 2011, mais comme à chaque fois, le temps de lire les autres, les mois ont passé (filé même) et j'ai fini par attendre la sortie en poche en mai dernier.


Raison du choix: de bonnes critiques à sa sortie, la curiosité pour cet auteur qui est la compagne de Paul Auster, le titre....

Note: ✒✒✒

L'histoire: Mia, la cinquantaine, poétesse, subit la "Pause" imposée par son mari Boris. Après ce qu'on pourrait nommer un "pétage de plombs", Mia quitte New-York pour se réfugier/reposer non loin de sa mère dans le Minnesita. Mia rencontre alors différents personnages féminins, allant du groupe de veuves de la maison de retraite, à la voisine jeune mère de famille, en passant par ses élèves de 13 ans du cours de poésie.
C'est l'été, et les hommes sont absents.

Commentaire perso: au début, j'ai mis un peu de temps à me plonger dans l'histoire, lisant par intermittence sans pour autant lâcher l'histoire, car on s'attache à Mia et on veut comprendre ce qui s'est passé, et comment elle va se reconstruire. A mi-chemin entre le roman, l'essai (certains paragraphes prennent des allures de thèse sur la condition des femmes) et le journal intime, l'auteur jongle entre les personnages féminins, tous très riches et très différents, qui nourrissent Mia et qui vont indirectement l'aider à se retrouver. Bref j'ai beaucoup aimé.

Difficile d'écrire mieux que certaines critiques que j'ai lu, alors voici quelques liens pour celles et ceux qui aiment lire toutes les critiques avant de lire:

Un été sans les hommes de Siri Hustvedt chez Actes Sud.

Aucun commentaire:

Publier un commentaire